L’histoire

Voici un résumer de l’histoire de metal gear solid.

PROLOGUE :

En 1971, un an après le démantèlement de l’unité FOX, Big Boss forme sa propre unité appelé Fox Hound dans la continuité du Major Zero et de son unité FOX. De nombreux gouvernements, organismes militaires et groupes de terroristes le sollicitent. Cependant, il refuse beaucoup de missions et ne participe seulement qu’aux conflits qui concernent la libération de personnes. Ce qui attira l’attention des journalistes qui le soutiendront.

En 1972, le gouvernement américain ramène Big Boss dans un état comateux à un laboratoire où ses gènes seront extraits afin de faire des soldats génétiquement modifiés. Ce projet est connu sous le nom de code « Les Enfants Terribles ». Ce projet consiste à reproduire et à cloner ses cellules dans le but de créer des soldats génétiquement perfectionnés à partir de l’ADN de Big Boss; considéré comme le soldat parfait.

Trois enfants verront alors le jour : Solid Snake, Liquid Snake et Solidus Snake. (Solid Snake contrairement à Liquid et à Solidus a reçu les gènes dominant c’est pour ca que c’est lui qui ressemble le plus à Big Boss).

 Big Boss est à l’origine de la révolte d’Outer heaven (1995) et de l’émeute de Zanzibar (1999).

Il meurt tué par Solid Snake en 1990, il a envoyer Solid à Outer heaven pour détruire le metal gear que Big Boss lui même avait créé car Solid n’était pas sensé en ressortir vivant et détruire le metal gear. Au cours de sa mission Solid apris que le chef de  Outer heaven n’était autre que son commandant Big Boss. Une fois la mission terminée Solid sorti de la base et rencontra Big Boss qui était venu le tuer en personne, après quelque cotes et la plupart de ses os casssés Solid tua Big Boss

Big Boss survit finalement au combat contre Snake et réussi à s’échapper d’Outer Heaven avant la fin du compte à rebours. Deux ans plus tard, il prend le contrôle d’une autre nation : Zanzibar grâce à son implication dans la guerre des mercenaires.

Big Boss recrute les orphelins de guerre de tout le Tiers Monde et les formes en soldat. Big Boss espère ainsi créer une nouvelle nation consacrée aux idéaux de la guerre et de la bataille. Big Boss recrute aussi Gray Fox. Et afin, de s’assurer la réussite de Zanzibar, Big Boss lance la construction d’un nouveau Metal Gear connu sous le nom de Metal Gear D. Cette fois, le Dr Madnar (le scientifique qui avait été forcé de développer le prototype original de Metal Gear à Outer Heaven) développe le nouveau modèle de sa propre volonté, après avoir été banni par la communauté universitaire des États-Unis.

Cependant, Solid Snake réussi une nouvelle fois à s’infiltrer et à détruire le nouveau Metal Gear. Lui et Gray Fox s’affrontent alors dans un combat à main nue. Snake en ressort meurtri et se trouve toujours désarmé lorsque Big Boss engage le combat avec lui. Mais Snake réussit à créer un lance-flamme artisanal et s’en sert pour vaincre Big Boss.

METAL GEAR SOLID :

En février 2005, pendant un exercice sur l’île de Shadow Moses près des côtes de l’Alaska, un groupe de soldats génétiquement modifiés, les « soldats génomes », sous le commandement de l’unité Fox Hound se rebelle et prend le contrôle des installations nucléaires. Le leader de la rébellion, Liquid Snake menace la Maison Blanche d’un tir nucléaire si les restes de Big Boss et un milliard de dollars ne leurs sont pas remis.

À la demande du secrétaire à la défense, Roy Campbell, un ancien commandant de l’unité Fox Hound revient de sa retraite et demande l’aide de Solid Snake, spécialiste de l’infiltration et ancien membre de Fox Hound, pour sauver les otages et éliminer la menace nucléaire. Solid Snake doit infiltrer le complexe aidé à distance par une équipe de spécialistes composé de Roy Campbell, Mei Ling, Naomi Hunter, Nastasha Romanenko et Master Miller.

Peu après avoir réussi à infiltrer le complexe, Snake localise les cellules où sont détenus Donald Anderson, le chef du Darpa, et Meryl Silverburgh, une bleue qui est en fait la nièce du Colonel. Cependant Anderson meurt d’une crise cardiaque peu après lui avoir expliqué que seul deux codes peuvent activer les armes nucléaires ; l’un étant détenu par lui, et l’autre par Baker, le chef d’ArmTech. Meryl profitant d’un moment d’inattention d’un garde s’enfuit.

Peu après, Snake trouve Kenneth Baker qui — après un duel entre Snake et Revolver Ocelot, auquel met fin un mystérieux ninja en coupant le bras d’Ocelot — lui explique que pour désactiver le Metal Gear, l’arme nucléaire conçue sur l’île, il doit se servir de trois cartes qui ont été confiées à Meryl. Baker meurt lui aussi d’une crise cardiaque, inquiétant Snake sur les raisons de ces morts subites.

Snake continue sa route, affronte Vulcan Raven, puis Gray Fox (le mystérieux ninja) et enfin, fait la rencontre d’Hal Emmerich, un scientifique ayant participé au développement du Metal Gear. Meryl et Snake s’organisent alors pour rejoindre le hangar où se trouve le Metal Gear REX. De plus, Meryl donne à Snake la seule carte qu’on lui avait confiée. Sur la route, ils éliminent Psycho Mantis puis Meryl est sévèrement blessée par Sniper Wolf qui les a pris en embuscade. Snake rebrousse chemin pour récupérer une arme de tir à distance (un PSG-1) mais à son retour, Meryl a disparu. Snake affronte Wolf et parvient à l’abattre. Alors qu’il se dirige vers la position de Sniper Wolf, celle-ci fait irruption avec des soldats et le capture.

Le leader des terroriste, Liquid Snake révèle alors que lui-même et Solid sont deux frères, clones génétique de Big Boss, issu du projet « Les Enfants Terribles ». Liquid avoue haïr Snake car celui-ci aurait reçu les gènes dominantes de l’adn de Big Boss alors que lui, n’aurait que les gènes récessifs. Snake est ensuite torturé par Revolver Ocelot qui cherche à obtenir des informations. Il est ensuite emprisonné dans une cellule avec le cadavre de Donald Anderson.

 

Snake s’échappe finalement, et parvient à rejoindre la porte du hangar où est entreposé le Metal Gear après avoir vaincu Liquid aux commandes d’un Hind-D et Sniper Wolf dans un second duel aux fusils à lunette. Master Miller, le contacte alors pour lui annoncer qu’il soupçonne Naomi Hunter d’avoir mentie. Solid rencontre alors Vulcan Raven. Celui-ci, blessé et sur le point de rendre son dernier souffle lui révèle que le chef du Darpa qu’il avait vu mourir était en faîte Decoy Octopus déguisé. Snake et Roy Campbell sont ensuite informés par Miller que Naomi a envoyée à plusieurs reprises des messages codés vers l’île de Shadow Moses ; Miller l’accuse donc d’être une traîtresse au compte de Fox Hound. Il révèle aussi que Snake est le porteur du virus Fox-die ; un virus génétiquement modifié permettant de tuer, en simulant une crise cardiaque, des personnes spécifiques qui rentrent en contact avec le virus ou le porteur.

Snake atteint le Metal Gear, et rejoint la salle de contrôle. Otacon, qui à réussit à pirater les fichiers concernant le Metal Gear, explique à Snake le secret de la carte. Conçu dans un matériau thermo-déformable, cette carte change de forme suivant sa température. Snake utilise donc sa carte trois fois après avoir pris soin de la faire changer de température.

Une alarme se déclenche aussitôt confirmant l’activation des armes nucléaires ! Au grand désarroi de Solid Snake, Miller révèle sa véritable identité : Liquid Snake et lui explique alors, comment celui-ci a été manipulé depuis le début ; que le chef du Darpa était mort sous la torture avant d’avoir révélé son code de mise à feu, que Baker leur avait avoué l’existence des trois clés.

Liquid prend alors place dans le cockpit du Metal Gear REX. Il ne reste plus qu’une seule alternative à Solid pour enrayer la menace nucléaire : le détruire. Le combat commence, et alors que Liquid prend le dessus, le ninja fait son apparition. Il révèle à Snake qu’il n’est autre que Gray Fox, un ancien camarade de Snake de l’unité Fox Hound. Il lui explique aussi qu’il avait adopté Naomi après avoir tué ses parents. Puis, Gray Fox détruit le radar du Metal Gear au prix de sa propre vie. Mais Liquid privé de radar et obligé d’ouvrir le cockpit s’il ne veut pas rester aveugle s’exposant ainsi au danger. Enfin, Snake réussi à détruire le Metal Gear mais est assommé.

À son réveil sur le haut de la carcasse du Metal Gear, Liquid lui parle du projet « Les enfants terribles ». Campbell rentre alors en contact avec Snake pour lui expliquer qu’il avait été demis de ses fonctions par le secrétaire à la défense Jim Houseman qui avait l’intention de lâcher une ogive nucléaire sur le site afin de supprimer toutes traces de la rébellion. Liquid, avide de revanche, engage un combat au corps à corps avec Solid. Snake parvient à pousser Liquid dans le vide. Puis retrouve Meryl. Ils prennent place dans une Jeep et s’engage dans un tunnel rejoignant la sortie. Cependant, Liquid, lui aussi dans une Jeep et à leurs trousse. À la sortie du tunnel, Liquid, sur le point d’achever Solid, succombe à Fox-die.

Finalement, Campbell qui a retrouvé ses pouvoirs sur l’impulsion du président George Sears annule le tir nucléaire, et aide Snake à disparaître dans la nature et à le faire passer pour mort.

METAL GEAR SOLID 2 : SONS OF LIBERTY

Deux ans et demi après les évènements de Shadow Moses, Solid Snake et Otacon œuvrent désormais pour « Philanthropy », une organisation non-gouvernementale qui lutte contre la prolifération des Metal Gear. Solid Snake infiltre un tanker supposé transporter le nouveau prototype de Metal Gear de la Marine. Mais peu après son arrivée, un groupe de spetsnaz investit de force l’embarcation et en prend le contrôle. Sergei Gurlukovich, un colonel du GRU, dirige les opérations associé à Revolver Ocelot. Sur le pont, Snake affonte Olga, la fille de Gurlukovich (qui est enceinte) et la laisse inconsciente. Après avoir atteint les câles, Snake découvre le nouveau prototype de Metal Gear, une version amphibie surnommée Metal Gear RAY. Il assiste alors à la trahison d’Ocelot qui tue Gurlukovic pour s’emparer du Metal Gear. Lorsque Snake tente de s’interposer, Ocelot faillit un instant et sa personnalité se trouve « parasitée » par celle de Liquid Snake, dont il s’était fait greffé le bras après les évènements de Shadow Moses. Liquid Snake semble promettre une revanche à Snake. Il fait couler le tanker et disparaît avec le Metal Gear. Dans sa fuite, Ocelot — qui a reprit ses esprits — prend contact avec le président des États-Unis pour lui indiquer que la mission s’est parfaitement déroulée.Laissé pour mort, Solid Snake sera officiellement tenu responsable de la catastrophe écologique supposément engendrée par le naufrage du tanker. Sur le lieu de l’incident, à 30 km au large de Manhattan, les autorités érigent une usine de décontamination surnommée Big Shell (littéralement « grosse carcasse »).Deux ans plus tard, Raiden est amené à infiltrer la Big Shell pour déjouer les plans des « Sons of Liberty » . Ceux ci, menés par Solidus Snake, alias George Sears, ex-président des USA et troisième clone de Big Boss, menacent de lancer une attaque nucléaire si leurs souhaits ne sont pas exaucès. Pensant qu’il s’agissait de rançon au départ, une prise d’otages somme toute classique, Raiden verra l’histoire se compliquer progressivement jusqu’à faire intervenir une force mystérieuse contrôlant dans l’ombre le gouvernement américain et le monde par la même occasion, les Patriots. Il découvre qu’il est manipulé depuis le départ par ces derniers, pire, que tout a été orchestré depuis le début. Seule une chose leur a échappé : Snake. Sa présence sur la Big Shell n’était pas prévu dans le plan S3, un plan visant à accomplir la simulation de Solid Snake d’après Ocelot, qu’on découvre être agent des Patriots, et la sélection pour la santé mentale de la société d’après les Patriots eux même. Le GW étant un moyen de contrôler la volonté et la conscience humaine.Durant sa mission, nombre de personnages, tous aussi complexes les uns que les autres, rencontreront le chemin de Raiden. Parmi eux, Vamp, un vampire tout dévoué à sa « Reine » Fortune et qui se fera éliminé plusieurs fois (trois fois pour être exact) par Raiden sans succès. Cette dernière est en quelques sorte la « chef » de la Dead Cell après la mort de son mari Jackson, une mort organisée par les Patriots pour attirer Fortune sur la Big Shell. Tout comme son nom l’indique, elle dispose d’une chance inouïe qui l’immunise contre toutes les balles, bien qu’Ocelot affirme le contraire. Le troisième membre encore vivant (mais plus tant que ça) de la Dead Cell est Fatman. Pensant accomplir sa destinée (être reconnu comme le plus grand plastiqueur de tous les temps), ce dernier n’est en fait qu’un test pour notre bleu. Les soldats présents tout au long de la mission appartiennent en fait au mercenaire Sergei Gurlukovich, mort deux ans plus tôt sur le Tanker. Sa fille en a repris le commandemant et sous prétexte d’intêret pour l’argent s’associe aux terroristes. En fait, les patriots la manipulent elle aussi et l’obligent à apporter son aide à Raiden. Le ninja est donc en fait Olga. Le chef des Fils de la liberté, se faisant passer pour Solid Snake, et qui n’est d’autre que son frère génétique est en réalité celui qui a assassiné les parents de Raiden. Un élément déterminant dans le choix de ce dernier comme « cobaye », étant donné que le plan des patriots est de mettre à mort Solidus par le biais de son « fils ». En tant qu’agent des Patriots et traître à souhait, Ocelot fait plusieurs apparitions, notamment quand il tire sur le président ou quand il reconnait Raiden sous son masque. Apparaissant à chaque instant comme celui qui en sait toujours plus que les autres, il a finalement lui aussi été manipulé par les Patriots, ces derniers ne lui ayant pas révélé leur véritable but. L’electron libre quant à lui, aidé de son fidel ami Otacon, apparait aux yeux de Raiden comme une légende. Même s’il s’est arrangé pour apparaître comme mort aux yeux du monde, le fait que la Big Shell abrite un nouveau Metal Gear ne pouvait que le pousser à agir. Snake qui a beaucoup changé depuis les évenements de Shadow Moses, et se faisant passer pour Pliskin apparait toujours au bon moment pour apporter son aide à Raiden. Même s’il se sert de lui à la fin pour avoir accès à l’Arsenal Gear, Snake sera toujours là pour lui prodiguer conseils et informations, tout comme Otacon à la fin. Ce dernier voit sa sœur mourir dans ses bras, Raiden n’ayant pas réussi à lui ramener Emma vivante. Après avoir perdu un premier amour quatre ans plus tôt, Otacon vit difficilement cette nouvelle perte. Et tout au long de l’histoire, on assiste à une évolution dans les rapports entre Raiden et Rosemary, toujours présente comme analyste. De la relation amoureuse normale du début, cela évolue jusqu’à devenir aussi complexe que le scénario lui même. Aprés avoir été capturer et torturer par solidus, Raiden retrouve Snake qui lui rend son équipement et lui remet un sabre. Aprés avoir détruit touts les Metal Gear Raiden se bat contre Solidus dans un combat au sabre, Raiden gagne. 

METAL GEAR SOLID 3 : SNAKE EATER

Le début du jeu relate l’opération « Virtuous Mission » (« Mission Vertueuse » en français) qui se déroule le 24 août 1964, au cours de laquelle Naked Snake (de son vrai prénom Jack) doit récupérer Sokolov en territoire russe pour le ramener à l’Ouest. Il effectue le premier saut HALO au monde et trouve Sokolov en train de détruire les plans de son invention. Il fait ensuite la rencontre de Revolver Ocelot,qui le prend pour The Boss; puis décide de le tuer en comprenant sa méprise mais Snake réussit à le neutraliser. Enfin alors qu’il tente de ramener Sokolov, The Boss son mentor, fait son apparition. Naked Snake fut l’apprenti de The Boss pendant presque 10 ans (de 1950 à juin 1959). Il a développé avec elle le Close Quarter Combat (CQC) (technique de combat rapproché).

Elle lui annonce alors qu’elle a trahi son pays natal (les USA) pour rejoindre les troupes de Volgin en Russie. Snake n’arrive pas à y croire et The Boss en profite pour le maitriser et lui brise le bras avant de le faire tomber du pont sur lequel ils se trouvaient. Snake tombe à l’eau et réussi tant bien que mal à rejoindre la berge. Quelques minutes après Volgin, lance un missile a tête nucléaire nucléaire de faible puissance appelé Davy Crockett (apporté des USA par The Boss) sur la base secrète où travaillait Sokolov. Les radiations atteignent Snake et le rendent stérile.

Une semaine après ces évènements (le 30 août 1964) commence la mission Snake Eater. Cette fois, les objectifs sont d’assassiner le colonel Volgin, neutraliser le Shagohod et rapatrier Sokolov, mais également d’assassiner The Boss et l’unité Cobra (dont font partie The Pain, The Fury, The Sorrow, The Fear, The End et The Joy qui n’est autre que The Boss) ! En effet, les États-Unis doivent prouver à l’URSS de Khrouchtchev qu’ils ne sont en rien responsables du missile nucléaire tiré par Volgin, sans quoi le monde entrerait dans une 3e guerre mondiale.

Il rencontre Eva une espionne — soi-disant — au service de la CIA. Snake est tout de suite charmé par la belle demoiselle et celle-ci l’aidera tout au long de sa mission.

Alors qu’il a réussi à contacter Sokolov en se déguisant, Volgin le démasque et le fait prisonnier. S’ensuit une terrible séance de torture au cours de laquelle Ocelot tire accidentellement sur Snake ; la balle atteint l’œil droit de Snake qui devient borgne.

Il est ensuite emprisonné sous la garde de Johnny Sasaki mais réussit à s’échapper. Cependant, il doit retourner dans le complexe où se trouve le Shagohod afin de le détruire. Mais alors qu’il pose la dernière charge explosive, Volgin le surprend de nouveau. Le combat est inévitable.

Après avoir vaincu Volgin, Snake s’échappe en compagnie d’Eva. Après une course-poursuite effrénée ils réussissent finalement à semer leurs poursuivants et à détruire le Shagohod.

Il ne reste plus qu’un seul objectif à remplir pour Snake : éliminer The Boss. Celle-ci l’attend dans un champ de fleurs blanches et s’ensuit un combat qui se termine par la mort de The Boss.

Snake devient ainsi officiellement le plus grand soldat du XXe siècle et reçoit des mains du président Johnson le nom de code de « Big Boss« .

Cependant,avant de disparaitre Eva lui révèle ce qui va définitivement changer Big Boss . Elle lui apprend en effet que The Boss n’a jamais trahi son pays, et qu’elle était en réalité chargée d’infiltrer les rangs du colonel Volgin afin de lui substituer l’Héritage des Philosophes. Et c’est à cause du missile nucléaire tiré par Volgin que les États-Unis ont dû faire assassiner The Boss pour prouver leur innocence et ainsi éviter une 3e guerre mondiale.

Snake comprend alors que The Boss a accepté de mourir pour son pays tout en restant aux yeux du monde comme une traîtresse pour son pays (États-Unis).

C’est à partir de ce moment que Big Boss comprend que les hommes ne sont que des pions pour les Philosophes (dont la branche américaine devient par la suite les Patriotes) et va vouer une haine sans borne contre eux, ce qui le conduira plus tard à des actions qui changeront le monde.

0 Réponses à “L’histoire”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




jeuxvideo |
tomb raider en image !°ici ... |
gta legende |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boblog
| spartanseize
| battle